par Garneau

Le cardiovélo est un excellent niveleur pour les cyclistes novices comme les plus aguerris. Car peu importe le nombre de courses ou de contre-la-montre auxquels vous avez participé (ou pas), la vue d’un vélo STATIONNAIRE suffit à déconcerter n’importe qui. Alors ne vous inquiétez pas : vous n’êtes pas seuls dans votre perplexité !

Mais ne laissez pas cela vous dissuader. D’abord, tous les cours de spinning de bonne réputation sont donnés par un instructeur certifié qui est là pour vous aider. Ensuite, vous tirerez le maximum de votre séance si votre vélo est bien ajusté – ce qui contribuera également à prévenir les blessures.

Alors ne soyez pas timide : vous aider à bien ajuster votre vélo fait partie des fonctions de votre instructeur. S’il s’agit de votre premier cours de spinning (ou si vous avez juste besoin de vous rafraîchir la mémoire), assurez-vous d’arriver d’avance, de vous présenter et de demander de l’aide. Voici ce que votre instructeur évaluera lorsqu’il vous aidera à ajuster votre vélo.

Soulier Actifly de Reebok | Garneau 

Petite note : les vélos de spinning varient dans leur construction et la façon de les ajuster, mais la plupart comportent des boutons qu’on peut tirer et tourner pour ajuster chaque partie du vélo. Rappelez-vous : droite pour serrer, gauche pour desserrer (ou, en anglais, « righty-tighty, lefty-loosey ») - vous devrez tourner le bouton dans le sens contraire des aiguilles d’une montre afin de le desserrer pour faire les ajustements. De plus, prenez note de votre ajustement final : la plupart des vélos d’exercice comportent des chiffres pour vous aider à vous souvenir de votre ajustement parfait.

Commencez au sol :

Un petit truc : pour la plupart des gens, la hauteur de selle correspond environ à la hauteur des hanches lorsque vous êtes debout sur le sol à côté du vélo. Alors ne soyez pas surpris si vous voyez votre instructeur vous toiser avant même que vous montiez en selle ; c’est qu’il estime par où commencer. Vous pouvez utiliser ce même truc pour gagner du temps avant d’enfourcher votre vélo

Ajuster la hauteur de la selle sur votre vélo de spinning

Vérifiez la hauteur de la selle :

Une fois en selle, faites tourner les pédales pour qu’elles soient en position 6 h/12 h – une en haut et une en bas. Votre instructeur recherchera une légère flexion du genou lorsque vous êtes dans cette position. Si la selle est trop haute, vous pourriez ressentir de la douleur derrière les genoux ou sous les fesses. Si elle est trop basse, ça pourrait causer de la douleur aux genoux.

Vérifiez la distance de la selle, de l’avant vers l’arrière :

Maintenant remontez en selle. Votre instructeur recherche une position qui vous permet d’engager votre ceinture abdominale avec le dos droit et allongé tandis que vos mains sont posées sur le guidon. Vos coudes devraient être légèrement fléchis lorsque vos mains sont posées sur la partie du guidon la plus proche de vous – pas barrés ni pliés au point que vous vous sentiez à l’étroit. Vérifiez le tout en mettant vos pédales à 3 h et 9 h. Pourriez-vous tendre une ficelle entre votre genou et l’extrémité antérieure de la plante de votre pied ? Parfait.

Maintenant que vous êtes correctement assis, il vous faut ajuster la distance entre la selle et le guidon. Vous voulez avoir l’air d’un pro ? Tenez-vous debout à côté du vélo. Appuyez votre coude sur le bec de la selle et étirez votre bras. Pouvez-vous effleurer le guidon du bout des doigts ? Bien. Non ? Ajustez le guidon vers l'avant ou l'arrière jusqu’à ce que la distance entre le bec de la selle et le guidon corresponde environ à la longueur de votre avant-bras.

Vérifiez la hauteur du guidon :

Cet ajustement est (plus ou moins) à votre choix : certaines personnes sont plus confortables avec une hauteur de guidon légèrement plus haute, ce qui donne une géométrie de vélo plus décontractée. Ceux qui font du vélo de route préfèrent généralement une position de guidon plus basse ; votre instructeur vous donnera sans doute quelques opportunités de trouver la position qui vous convient le mieux. La plupart des gens sont le plus confortables quand leur guidon est environ à la même hauteur que leur selle.

Maintenant, chaussez vos pédales :

Une paire de souliers dédiés au spinning peut grandement améliorer votre performance. Vous vous sentirez plus en sécurité avec vos souliers fermement fixés à vos pédales, et ce lien avec vos pédales assure également que vous utilisez vos muscles ischiojambiers en tirant sur vos pédales – plutôt que de simplement pousser vos pédales avec vos quadriceps. En plus, vous pouvez travailler à améliorer la fluidité de votre coup de pédale pour obtenir une rotation continue, ce qui vous aidera à améliorer votre efficacité et votre puissance, à l’intérieur comme à l’extérieur. Chaussez vos pédales en glissant le bout de votre cale dans la pédale et en exerçant une pression jusqu’à ce que vous entendiez un clic. Déchaussez en tournant votre soulier jusqu’à ce que la cale se dégage.

Ajustez votre vélo au besoin :

Souvenez-vous : le bouton rouge situé derrière votre guidon contrôle votre résistance au roulement – tournez-le vers la droite pour plus de résistance, tournez-le vers la gauche pour un pédalage plus facile. Et appuyez fort si vous avez besoin de descendre du vélo pour quelque raison que ce soit. Descendre pour ajuster son vélo pendant la séance n’est pas un crime. Vaut mieux perdre quelques coups de pédale que de pédaler sur un vélo sur lequel vous n’êtes pas confortable !

SOYEZ PRÊT POUR ROULER!